Les soeurs Zénaïde et Charlotte

Jacques-Louis David, Zenaide e Charlotte Bonaparte, 1821
Auteur: 

Jacques-Louis David (1748 - 1825)

Type: 
Peinture
Matière et technique: 
Huile sur toile
Taille: 
cm 130x97
Inventaire: 
inv. mn 935

Le double portrait de Zénaïde et de Charlotte, filles du roi Joseph Bonaparte et de Julie Clary, fut commandé à Jacques-Louis David en 1821 à Bruxelles, où le grand peintre vivait en exil depuis 1816. La même ville accueille pendant quelques années à partir de juin 1820 la famille de Joseph qui, après Waterloo, se réfugie en Amérique. Comme l’atteste le reçu autographe (inv. MN 923) que l’artiste délivre le 25 juin 1821 à la comtesse de Survilliers (titre adopté par Julie Clary après1815), David réalise un original payé quatre-mille francs et deux répétitions payées mille francs chacune. L’œuvre qui est exposée ici est une réplique (l’autre est à Toulon et distingue de celle-ci par les croix qui, sur le canapé, sont à la place des abeilles. L’original, qui a appartenu d’abord à la Collection Roccagiovine, se trouve à présent au Paul Getty Museum.
Zénaïde (1801-1854), qui tient dans sa main une lettre que son père leur a envoyée de Philadelphie, épousera à Bruxelles le 29 juin 1822 son cousin Charles Lucien Bonaparte, prince de Canino et fils aîné de Lucien Charles Lucien.
Charlotte (1802-1839) épousera en 1826 son cousin Napoléon Louis; élève de David dans son époque parisienne, elle se consacre une fois mariée surtout à la painture et aux meubles sous la guide de Léopold Robert et de Samuel Jesi.

Chefs d'oeuvre de la salle

La salle

Sala IX

Les fresques qui ornent la salle ont été récemment remises au jour et restaurées. Elles témoignent du goût néo-gothique très en vogue dans les années 1830-1840, des années qui comptèrent beaucoup dans la vie de Zénaïde et de Charlotte, les filles de Joseph Bonaparte et de Julie Clary, auxquelles cette salle est consacrée. On retrouve effectivement des motifs néo-gothiques dans les oeuvres exposées, ainsi que dans les portraits des deux sœurs, dont Charlotte elle-même fut l’auteur.

Vous pouvez également être intéressé à